L’INCARNATION

lundi 16 décembre 2013
par  Alain LARREY
popularité : 59%

Bienvenue sur le site d’Alain Larrey

L’INCARNATION

JPEG - 98.1 ko

L’incarnation

Jésus-Christ préexistant avant de paraître est venu
comme un simple homme. Phil 2 :6
Jean 1 :14 La Parole a été faite chair.
Gal 4 :4 Mais lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son fils né d’une femme

Que Jésus ait existé n’est contesté par personne.
Tacite en parle, l’historien Flavius Joseph l’évoque.
Accepter la véritable identité de Jésus. Voilà le point essentiel.
Jean 8:24 « Si vous ne croyez pas ce que je suis vous mourrez dans vos péchés. »
D’autres identités ont été mises en avant ;
Philosophe, Apôtre de la paix, etc..
Le point commun de toutes ces identités c’est qu’elles sont faciles à accepter.
« Si quelqu’un vient à vous, prêcher un autre Jésus vous le recevez fort bien. »2 Cor 11 :4

Dès sa naissance nous constatons deux tendances.
Ceux qui sont mal à l’aise, troublés. Hérode ne supporte pas qu’un autre roi que lui soit possible. A l’annonce de sa naissance il est troublé Matth 2 :3 puis bascule dans une grande colère qui provoquera le massacre des enfants de moins de 2 ans Matth 2 :16
Ceux qui reconnaissent Jésus.
Les mages viennent l’adorer Matth 2 :2
Siméon dira en tenant cet enfant dans ses bras. « Mes yeux ont vu ton salut, salut que tu as préparé devant les peuples, lumière pour éclairer les nations. Luc 2 :29

LA NAISSANCE
Le sauveur allait naître d’une femme. Ceci est annoncé dès les toutes premières pages de la bible. Au tout début de l’humanité.
Gen 3 :15 « La postérité de la femme écrasera la tête du serpent »
Une femme serait un jour choisie pour permettre l’incarnation
Es 7 :14 « Le Seigneur vous donnera un signe. La jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.
Le Sauveur devait prendre le chemin de l’humanité
Hébr 2 :14 « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même. »

Les Evangiles rapportent la généalogie de Jésus. Celle de Luc remonte jusqu’à Adam
Dans ces généalogies nous y découvrons David.
Ainsi Christ est : « « né de la postérité de David selon la chair » Rom 1 :3
D’où l’expression Jésus-Christ est le Fils de David.
Jésus va utiliser cette carte, profiter de cette situation pour interroger les pharisiens.
Que pensez-vous du Christ, de Messie. De qui est-il le fils ? ils lui répondirent : de David.

Le lieu de sa naissance. Béthlehem. Luc 2 :1- 8
Pourquoi ce village ?
L’écriture l’avait annoncé. Michée 5 : 1Le Messie viendrait d’une femme, et naîtrait à Bethléhem.
La chose était improbable puis Joseph et Marie à Nazareth en Galilée.
David lui-même venait de ce village. 1 Sam 17 :12

Grande interrogation dans la foule sur la véritable identité de Jésus.
Jean 7 : 42 « l’Ecriture ne dit-elle pas que c’est de la postérité de David et du village de Bethléhem, où était David que le Christ doit venir ?

A la naissance Marie est impure durant sept jours
A la fin de cette période il y a une cérémonie de purification Luc 2 :21-24
Ce que font Joseph et Marie est conforme à ce que la loi demandait Lév 12 :1à3
Cette dans l’accomplissement de cette obligation que nous apprenons que ce couple était pauvre et n’avait pas de quoi apporter un agneau. Lév 12 :8

LA CROISSANCE
Elle s’est faite de la façon la plus ordinaire.
Après avoir acceptée la responsabilité de porter l’enfant, Marie accepte celle de l’élever.
Ce jeune couple intègre l’arrivée de Jésus au sein de leur foyer.
Joseph devient le père adoptif mais pour les voisins et le village est est le véritable père. En tout cas on ne pense pas autre chose.
Luc 3 :23 « Jésus avait environ trente ans lorsqu’il commença son ministère, étant comme on le croyait, fils de Joseph. »
A douze ans Jésus se permet une escapade Luc 2 :41-48
Comme tous les parents du monde, Joseph et Marie sont morts d’inquiétude et quand ils le retrouvent c’est sous la forme de reproche qu’ils expriment leur angoisse.
Pourquoi as-tu agis de la sorte avec nous ?
Jésus leur répondit : Ne savez-vous pas qu’il faut que je m’occupe des affaires de mon père » Mais ils ne comprirent pas ce qu’ils leur disait.
Que Joseph ne saisisse pas ces propos on le comprend ; mais Marie. A moins qu’elle ne soit come Joseph une personne de foi qui accompli un service pour son Seigneur comme tant d’hommes et de femmes dans la Bible.

Voici donc un couple normal
« Joseph ne connut point Marie jusqu’à ce qu’elle eut enfanté un fils » Luc 2 :7
Cette famille, car c’est bien d’une famille qu’il s’agit, est semblable à toutes les familles et quand Jésus commence son ministère on en est d’autant plus surpris.
Jésus surprend par son enseignement et sa capacité à faire des miracles.
Dans son village on exprime l’étonnement en rappelant sa famille
Matth 13 :53 « N’est ce pas le fils du charpentier ? Marie sa mère, Jacques, Joseph, Simon et Jude ne sont –ils pas ses frères et ses sœurs ne sont-elles pas parmi nous ? »
D’où lui viennent ces choses.
Dit autrement : Pourquoi lui et pas les autres, pourquoi ses frères et ses sœurs n’ont pas les mêmes aptitudes ?

LA SOUFFRANCE
Le Seigneur s’est abaissé jusqu’à nous. Il a du supporter la proximité avec le péché.
2 Pier2 :7-8 « Lot était profondément attristé de la conduite de ses semblables. Il tourmentait journellement son âme à cause de ce qu’il voyait et entendait.
A plus forte raison le Seigneur a du souvent être meurtri de ce qu’il pouvait voir et entendre.
La souffrance est liée au fait même que Jésus avait un corps.
Hébr 10 :4 nous apprend que les sacrifices des animaux ne pouvait pas enlever le souvenir du péché puisqu’il étaient à répétition.
« C’ est pourquoi Christ entrant dans le monde dit ; tu m’as formé un corps et voici je viens pour faire ta volonté. »
La volonté du Père était que Jésus donne sa vie et prenne notre place à la croix.
Les évangiles l’évoquent comme une coupe à boire. Le Seigneur ira jusqu’à dire : « Si cette coupe pouvait s’éloigner de moi, non pas ce que je veux mais ce que tu veux. » Luc22 :42
Effectivement, cette coupe de souffrance et de mort fut incontournable pour notre salut
Es 53 :3-5 : blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités. Homme de douleur habitué à la souffrance.
En faisant cela nous apprenons que ce sont nos souffrances qu’il a porté, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. v4

A la croix le Seigneur a perdu toute dignité, lui qui de toute éternité connaissait une gloire que l’on ne peut imaginer.
En portant nos péché il devient celui dont on détourne les regards.
Les coups reçus sur son visage l’ont probablement défiguré. Matth 26 :27 et 27 :29
Es 50 :6 « Je n’ai pas dérobé mon visage aux ignominies et aux crachats. »
Le prophète annonce l’horreur de cette souffrance. Es 53 :14 « Il a été pour plusieurs un sujet d’effroi tant son visage était défiguré. »la version du semeur dit : « tant son apparence n’avait plus rien d’humain. »
Christ sur la croix est devenu péché. Le mouvement de recul que l’on pouvait avoir est le même si l’on voyait notre âme au plus profond.

Après les souffrances et la mort Christ retrouve la gloire.
Héb 2 :9 « Mais celui qui a été abaissé pour un temps au dessous des anges, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur a cause de la mort qu’il a soufferte. »

Pendant un temps Christ c’est privé de cette gloire pour que nous puissions un jour la connaître.
Il s’est abaissé pour que nous soyons élevés.
Il s’est appauvri pour que nous soyons enrichi
Il s’est humilié pour que nous soyons glorifiés

1 Jean 3 nous indique l’espérance de celui qui croit au Seigneur et l’accepte dans son cœur. « Nous serons semblable à lui parce que nous le verrons tel qu’il est. »
Christ n’est plus un petit enfant, ce n’est plus un supplicié méconnaissable mais notre Seigneur dont le visage est comme le soleil quand il brille dans sa force Apoc 1 :16
Cette gloire que le Seigneur a retrouvée était la sienne avant l’incarnation Jean 17 :5
Comment le Seigneur dont la gloire est infiniment plus grande que le soleil aurait s’approcher de nous. ?
Supposons que le soleil désire s’approcher de nous. Ce serait un désastre.
Jésus est venu jusqu’à nous au travers du voile de sa chair. Hébr 10 Moïse également devait mettre un voile pour couvrir l’éclat de son visage.
Mal 4 :2 « mais pour vous qui craignez son nom se lèvera le soleil de justice et la guérison sera sous ses ailes. »
Nous n’avons rien à craindre de notre Seigneur si nous croyons en lui.
Par contre le visage de celui qui est sur son trône sera pour l’incrédule un sujet d’effroi . Apoc 6 :15-16